tours0001

Ce matin, je rigole en imaginant la tête que va faire mon auteur préféré, Francis Doignon-Tournier (Mon 13e des fortifs aux tours), en ouvrant son journal Le Parisien de ce jour. Si, dans son ouvrage, il nous déclame tout son "amour" pour les tours parisiennes, là, il va être servi.

En effet, Jean Nouvel va nous gratifier de deux tours (175 m et 115 m) "grunge", qui, tordues, donnent l'impression de se déhancher.

Futurs propriétaires, cela va vous faire le même effet que lorsque votre enfant vous demande 50 euros pour aller s'acheter un Jean déjà troué ou délavé à la Javel. Sauf que là, ça ne va pas être 50 euros...

Personnellement, je ne suis pas convaincu qu'avec un m² dépassant largement les 10.000 euros, les acheteurs se précipitent sur des immeubles déjà moches, alors qu'en général, il leur faut attendre une trentaine d'années pour arriver à ce résultat.

Le seul intérêt que je verrais à ce look, ce serait qu'en cas d'attaque style septembre 2001, elles ne soient épargnées car les terroristes les penseraient déjà touchées...

Pourtant, des fois, le Grunge, j'aime bien...