lightP1020184

Vous souvenez-vous du petit "Gabriel", ce bébé trouvé au mois d'août rue Broca que les policiers ont baptisé du prénom du cycliste qui l'avait trouvé ?

Hier, une histoire, heureusement plus drôle, a bien failli se répéter au sein de l'école maternelle du 32 place Jeanne d'Arc (75013). Vous savez, celle qu'on surnomme "école rouge" du fait de sa façade en briques rouges (et non de la couleur politique des parents d'élèves élus FCPE ou des enseignants syndiqués à SNES-FSU ou SUD-Education).

Lundi matin, à 8h30, en montant dans sa classe, l'une des enseignantes aperçoit, dans sa classe, un enfant de 3 ans environ jamais vu auparavant. L'enfant s'exprimait à peine.

Angoisse... S'agissait-il d'un enfant de parents excédés de ne pas avoir de place à l'école pour leur enfant de moins de 3 ans, comme c'est souvent le cas pour les petits parisiens ?

Peut-être un enfant abandonné là par son père parti s'immoler devant le Rectorat qui annonce de nouvelles suppressions de postes à l'Education Nationale et des fermetures de classes ?

A moins que des parents aient décidé de se venger d'une maîtresse qui avait mal noté leur charmant bambin...

Ou encore d'un fils caché du directeur de l'école élémentaire voisine ? Ou d'une ASEM de l'école, venue avec son enfant faire son travail le vendredi soir et l'y ayant oublié durant tout le week-end...

Bref, tous les scénarii, du plus farfelu au plus catastrophique, ont été imaginés avant de s'apercevoir que la tante de l'enfant, dont les parents avaient confié la tâche de le déposer à l'école, s'était trompée d'établissement, celui-ci étant normalement scolarisé à la maternelle Dunois, à 500 m de là.

Mission accomplie !

HUMOUR_BEBE