09 octobre 2012

On ne prête qu'aux riches !

Tiens, mon sympathique banquier du Crédit Agricole de la place Jeanne d'Arc me fait des misères, au risque de vous priver de votre revue préférée.Le jour où je ramperai devant l'un de ces nuisibles, je retournerai à l'informatique.Vengeance ! Je m'en vais immortaliser ce fâcheux dans mon prochain numéro et j'espère pour lui que le ridicule ne tue pas...