Quand le public devient plus cher que le privé.

La mairie de Paris ne cesse de nous abreuver de belles paroles au nom de la mixité sociale. Avez-vous consulté les nouvelles grilles tarifaires des activités des centres d'animations de la capitale et ses 2 nouvelles tranches, 9 et 10 ?

Si vous avez la "chance" d'être concerné par la tranche supérieure, vous pourrez, par exemple, bénéficier de cours d'une demi heure d'instrument pour la modique somme de 1.200 euros par an, c'est-à-dire beaucoup plus cher que si vous aviez un professeur à domicile qui dispenserait un cours d'une heure.

Résultat des courses et pour ne citer qu'elle, mon professeur de flûte traversière qui me suit depuis 10 ans vient de perdre 12 élèves qu'elle suivait également de longue date. Les centres d'animations parisiens suivent désormais la logique municipale : le nivellement par le bas.

La culture parisienne est abandonnée à des incapables, il est temps que ça change...

url