S6306316

Ce matin, j'étais invité, dans ce bel immeuble du 27 bis de l'avenue de Villiers (17e), à la remise du 37e Prix Haussmann, édition 2010, prix organisé par la chambre FNAIM Paris-Ile de France, cérémonie présidée par Gilles Ricour de Bourgies.

La revue Histoire & Histoires... du 13e concourait pour ce prix. Nous ferons mieux l'année prochaine...

Non, franchement, nous n'évoluons pas dans la même cour et rien que le fait de voir la revue proposée pour un tel prix, lorsqu'on voit la qualité des ouvrages primés, est déjà une belle récompense que j'apprécie et savoure comme telle.

Après un discours très riche de Patrice de Moncan, historien de la Ville de Paris, les lauréats ont été dévoilés.

Les lauréats de ce prix sont en fait deux femmes, Michèle Leloup et Marion Bertone, qui se sont passionnées pour le Grand Paris.

Contrairement à moi, elles sont plutôt intéressées par le Grand Paris actuel, celui de notre Petit Nicolas, et moins par celui de Napoléon le Petit, comme Victor Hugo se plaisait à appeler ainsi le vaincu de Sedan, neveu du vainqueur d'Austerlitz.

La jeune Marion Bertone est doctorante en histoire de l'architecture contemporaine et, vous priant de m'excuser pour le vilain jeu de mots (mais celui-ci, je ne peux me résoudre à le rater), voilà de la chaire fraîche pour l'histoire parisienne.

Toute aussi charmante et à la tête bien pleine, Michèle Leloup est journaliste spécialisée dans l’architecture à L’Express.

L'union des deux a donné naissance à cet ouvrage qui s'adresse à tous les publics soucieux du développement urbain de la capitale et du renouveau du modèle de la ville au XXIe siècle.

Elles ont certainement beaucoup de choses à raconter sur notre 13e arrondissement et sa proche banlieue (Ivry, Gentilly...) et peut-être s'exprimeront-elles dans le prochain numéro d'H&H à paraître le 20 septembre prochain...

S6306333

De droite à gauche, Michèle Leloup, Marion Bertone, les lauréates, Gilles Ricour de Bourgies, Madame Claude Haussmann, descendante du préfet autoritaire, et  Roger Lamiale, président de la chambre FNAIM à l'époque de la création de ce prix, en 1973.

3 accessits ont été attibués aux ouvrages :

- L'aventure de la Tour Eiffel, réalisation et financement de Michel Lyonnet du Moutier.

- A la recherche des pas perdus - une histoire des gares parisiennes de Stéphanie Sauget.

- Bâtisseur d'avenir - Crédit Foncier, une histoire de financement de Céline Vaz.

Le seul petit regret de ma part vient du dernier cité. En effet, sans préjuger du contenu ni de la qualité du livre, voir remettre un chèque de récompense à un livre sur une banque me laisse un petit arrière-goût amer, moi qui ai toujours du mal à régler la facture du dernier numéro.

Bon, s'ils ne savent pas quoi en faire, ils connaissent mon adresse...