une-sine-hebdo-86

Aujourd'hui, la presse d'opinion est en deuil. En effet, Siné Hebdo nous quitte et va laisser un immense vide pour qui s'intéresse à la presse non formatée et non soumise aux lobbies en tous genre, garants de rentrées monétaires régulières pour qui sait s'écraser lorsque l'intérêt de son porte-feuille est en jeu.

Bien sûr, pour beaucoup, ce journal est un ramassis de gauchistes fumant le pétard et s'adonnant à la boisson toute la journée. Pour quelques un(e)s, ce n'est pas faux (j'ai des noms !). N'empêche que c'était un des rares canards à nous faire un peu réfléchir sur l'avenir de notre société et c'est un vrai crève-coeur que de le voir disparaître. Ce n'est pas ça qui va me faire acheter France-Soir...

Petit rappel historique : en 2008, le charmant Val, alors directeur de Charlie Hebdo, tente de se débarrasser de l'ignoble et gênant Siné en participant à l'hallali général sur ses soit-disants écrits antisémites (propos dont Siné a été lavé définitivement par la justice). L'affaire concernait directement un fils Sarkozy, alors, pensez bien, Val, en homme de gauche qu'il est était, courageusement, a demandé à Siné de s'humilier en présentant des excuses en bonnet diforme à l'intéressé. Pour tout signe d'allégeance, Siné, après de nombreuses années de collaboration à Charlie Hebdo, et devant tant d'ingratitude, à quitté Charlie pour créer Siné Hebdo.  Aujourd'hui, Val, nommé par l'Elysée, est aujourd'hui directeur de France Inter, juste sanction à tant d'impertinence et afin de châtier sa rebellion. Siné Hebdo, lui, lance son dernier numéro mais mon petit doigt me dit que ce n'est qu'un au revoir.

D'ailleurs, Siné continuera ses chroniques sur le site http://www.sinehebdo.eu/ afin, comme il l'affirme lui-même, de ne pas se sevrer trop vite...

d_robert

http://zejihoblog.canalblog.com/